remi-brague-300x2004.jpg“A true philosopher and, at the same time, a great historian of cultural thought who unites a profound and unequivocal Christian and Catholic faith to his speculative ability and   historical vision.”

[Card. C. Ruini, President of the Ratzinger Foundation’s    academic committee, October 2012]

NEW RELEASES

Le Règne de l'homme. Genèse et échec du project moderne

C’est à l’époque moderne que l’homme en est arrivé à se dire le créateur de sa propre humanité. Autrefois, il se croyait l’œuvre de la nature ou l’enfant de Dieu. Désormais, il entend conquérir l’une et s’affranchir de l’autre. Il veut rompre avec le passé, se donner souverainement sa loi, définir ce qui doit être, dominer. Telle est l’ambition vertigineuse que raconte cet ouvrage. 
Descartes rêvait d’un homme maître et possesseur de la nature ; deux siècles plus tard, Nietzsche allait décréter que l’homme doit être dépassé, n’étant plus à la hauteur des attentes que lui-même avait définies. Rémi Brague interroge les origines de ce projet et retrouve les traits qui vont progressivement dessiner la nouvelle humanité dont nous sommes les héritiers. Pour reconstituer la longue trajectoire de l’homme moderne, ce livre convoque aussi bien la philosophie que la littérature ; il y découvre les espoirs et l’enthousiasme qui portent ses débuts, mais aussi, à l’épreuve de cette expérience impossible, l’angoisse et les désillusions qui en marquent l’échec. 
Le Règne de l’homme clôt une longue enquête sur la manière dont l’homme, de l’Antiquité à nos jours, a pensé successivement son rapport d’abord au monde, ensuite à Dieu et, pour finir, à soi-même.

Collection L’Esprit de la cité, Gallimard
Parution: 26-02-2015

UnknownIl faut être «modérément moderne», et non «résolument», comme le préconisait Rimbaud dans un slogan aussi galvaudé que creux. Et prendre ses distances d’avec cette maladie, la «modernite». De ces fameux «Temps Modernes», que peut dire un philosophe qui a décidé de ne pas avancer masqué?

Complaisante modernité, qui se clame en «rupture» avec tout! Et d’abord avec le passé pour lequel elle a inventé le nom de «Moyen Âge». Alors que la modernité en vit comme un parasite, dans une dialectique autodestructrice. Car au fond, qu’a-t-elle inventé? Ni la révolution technique, ni l’urbanisation, ni la société civile, ni même la personne comme sujet de libertés… Les idées modernes ne sont que des idées prémodernes, maquillées comme une marchandise volée.
Avec le recul et la capacité d’analyse que lui permet sa formidable culture, Rémi Brague nous offre une série de réflexions incisives sur les notions de Modernité, de Culture, d’Histoire, de Sécularisation, de Progrès… Chemin faisant, il met en avant des penseurs qui sortent des sentiers battus, des idées qu’on avait oubliées, des rapprochements qui font avancer.
Peut-on guérir de la «modernite»? C’est l’ambition de cet essai revigorant, qui n’interdit pas d’être résolument  optimiste.

 DE L'HOMME

Qu’est-ce que l’homme pour que tu t’en soucies?

Réflexion centrée sur la question de l’humanisme et sur la façon dont, depuis plusieurs décennies, celui-ci a connu un bouleversement radical. R. Brague montre en effet que la pensée moderne est à court d’arguments pour justifier l’existence même des hommes. Il démontre et proclame l’échec du projet athée des temps modernes.